Karin van Aken (1971) vit dans la région du Brabant. Dans sa vie quotidienne, elle travaille quatre jours par semaine en tant que chef d’équipe dans une école spécialisée pour des  enfants atteints de troubles mentaux, où elle enseigne également l’art et la culture un jour par semaine.

Les racines de Karin sont maternelles chez Dinxperlo-Breedenbroek, ce qui explique pourquoi elle semble exposer à Kerkje de Rietstap extraordinaire.

La créativité est comme respirer pour elle. La sculpture contribue à façonner son propre processus de développement. Cela aide à trouver un équilibre dans la vie quotidienne, dans un travail exigeant. Cela aide à devenir embrasser joyeux et ses côtés sombres.

Au début, Karin ne sait jamais comment la pierre deviendra un sculpture. Habituellement, elle décide pour une pierre en raison de la forme. Avec l’aide de toucher et regarder, elle décide où enlever quelque chose. C’est ainsi qu’une forme se forme naturellement. En fin, elle peut déterminer exactement ce que la sculpture dit d’elle-même et où elle se trouve à ce moment-là. Elle est reconnaissante de pouvoir faire cette expérience. Karin puise son inspiration dans la nature, le silence et le contact interpersonnel. Le matériau utilisé par elle est souvent la stéatite, l’albâtre, la serpentine et rarement le bois.

Son travail est abstrait, souvent dans des formes douces et rondes. Cela permet à chacun de créer ses propres associations de ses sculptures. Elle pense que c’est très important, car nous sommes tous uniques..
En plus de la sculpture, l’écriture est aussi part de la manière de vie de Karin. Elle écrit complètement de manière intuitive. Il est bon que, dans les derniers temps, la sculpture et l’écriture se rencontrent de plus en plus. Vous pourrez l’observer dans l’exposition.

Une exposition dans laquelle Karin montre ses sentiments au monde en mots et en sculptures: c’est moi!
Elle invite tous cordialement à être touché.

karinvanaken[at]outlook.com